Vie Paroissiale

Bulletin - 1 octobre 2017

Un certain regard sur la parabole d’un homme et de ses deux fils

S’il ne répond pas à ses adversaires, Jésus ne reste pas silencieux pour autant. Il sollicite même leur avis avec la parabole dite des deux fils. A l’ordre donné par le père, le premier exprime d’abord son refus d’obéir à sa volonté. Plus tard, il change d’avis. Il va finalement habiter le désir du père, mais à sa manière : il ira dans la vigne (pas de possessif), c’est-à-dire qu’il habitera le champ du possible en s’éloignant de la maison familiale.

Le second fils répond avec une tournure que l’on peut traduire par une affirmation ou une interrogation : « j’y vais, Seigneur (?) »

C’est l’indice d’un sujet divisé, qui ne sait comment se situer. Finalement, il laisse entendre un « oui » qui est en fait un « non » : « il n’y alla pas ».

Qui a fait la volonté du père ? Le premier, répondent les interlocuteurs de Jésus. La conclusion renvoie à la première question de Jésus sur le baptême de Jean Baptiste : collecteurs d’impôts et prostituées ont cru en lui. Les responsables religieux, eux, n’ont pas « changé d’avis » sur Jean le Baptiste et n’ont pas « cru » en lui.

Obéir à la volonté du père suppose d’abord exprimer son désir (dire clairement « oui » ou dire « non ») et habiter à sa manière le désir de l’autre : (s’en) aller !

Père Bernard TOLON

Lien vers le Bulletin

Tags

Your browser doesn't support this tag cloud

Recherche