Vie Paroissiale

Bulletin - 6 mai 2018

Le thème de la charité ou de l’amour est merveilleux et ambigu.

Le thème de la charité ou de l’amour est merveilleux et ambigu. L’Évangile de ce dimanche chasse l’ambigüité et lie l’amour à une dynamique de foi : l’amour vient du Père et, par le Fils, rejoint les chrétiens qui, à leur tour, le vivent avec leurs frères.

L’Évangile est une partie du grand discours que nous trouvons en Jn 15, avec une belle inclusion :
v.9 – Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés
v. 17 – Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

Le thème central de ce passage est donc le dynamisme de l’amour divin qui, dans le dessein de salut de Dieu, devient visible et « praticable » par les hommes. L’amour qui circule entre le Père et le Fils est le commencement de tout amour. Le terme choisi par Jean et par toute l’Église naissante pour parler de l’amour est « agapè ».

Ce mot est délivré de tout accent anthropocentrique (l’homme pour l’homme), comme « eros » et libéré de toute trace de lien affectif dû à des liens de sang ou à des affinités. « Agapè » exprime essentiellement l’amour divin qui se donne. Le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait... Le Père m’aime parce que je donne ma vie... Ainsi le Fils obéit-il au commandement du Père. Il faut que le monde sache que j’aime mon Père et que je fais tout ce que mon Père m’a commandé.

L’amour de Dieu œuvre et a comme destinataire les hommes. Le Père nous a aimés, en effet, le premier et gratuitement, offrant son propre Fils en sacrifice pour notre salut. L’amour divin pour l’humanité est la personne même de Jésus.

Comment Jésus a-t-il été aimé par son Père ? Il a reçu l’Esprit, qui est sa gloire et son amour fidèle. L’amour que le Christ a donné aux hommes n’est autre que le don total de lui-même et de l’Esprit. Donc, demeurer dans l’amour, c’est se laisser habiter par l’Esprit et par la vie du Christ. C’est le Mystère qui porte au don l’amour de soi.

Alors en quoi correspond l’amour de l’homme ? Le chrétien est appelé à observer les commandements de Jésus qui, en saint Jean, sont la foi et l’amour du prochain.

Nous sommes loin d’un amour romantique ou volontariste ; c’est l’imitation de l’amour du Christ pour le Père et pour les hommes. C’est l’amour capable du geste
ultime et complet du don de sa propre vie. Jésus ne pouvait pas demander cet amour-offrande sans en donner d’abord l’exemple, devenant ainsi cause et modèle de l’amour du disciple.. Le disciple est donc appelé à une mission qui consiste à porter du fruit : croire au Christ, être et agir comme lui, aimant d’un amour d’offrande et divinement comme lui.

Père Jean-Sébastien Tuloup

Lien vers le Bulletin

Recherche

Tags

Your browser doesn't support this tag cloud

À coté de la cathédrale